Fissures

"Les gens fêlés sont ceux qui laissent le plus passer la lumière."

Les fissures sont une marque, une empreinte du temps, de la vie, de l'histoire.

La collection " Fissures" est marquée d'une volonté d'assumer la fragilité, le temps, la faille.

En savoir plus

Les pièces de cette collection, s'inscrivent dans une démarche "Wabisabi".

Qu'elles soient mises en exergue par la couleur, par d'autres matériaux (bois, cannage, or, etc) ou qu'elles restent vierges, les fissures racontent une histoire.

Cette histoire est parfois faite de belles rencontres, c'est le cas pour les pièces "Entre Terres et Kintsugi". Ces rencontres sont d’une richesse tant professionnelle qu’esthétique. Myriam Greff restaure en kintsugi certaines pièces de cette collection. Le travail à 4 mains doit tenir compte de l’autre. C’est une contrainte qui nous pousse et nous stimule.

Ces pièces s’inscrivent dans un travail de recherche plus global de l’atelier Entre Terres. La mise en valeur  de la restauration participe d’une réflexion sur l’importance de la pérennité de l’objet.

A contre-courant  de l’obsolescence des pièces d’industrie de masse, l’objet d’art mêle esthétisme, utilité, et pérennité. Par la restauration, l’objet garde son histoire, il vit après la fissure et son parcours en est enrichi. La blessure guérie, il est devenu plus fort et plus beau !